• Vernis au tampon : stage de fintion sur bois

    Le vernis au tampon est un vernis à la gomme laque (qui est le liant) et à l’alcool (le solvant). Sa dénomination provient du tampon qui est utilisé pour son travail et son application tout simplement.

    Il existe différents types de gomme laque que l’on peut trouver, selon le traitement, et l’origine (blonde, décirée, blanche, éléphant…).

    Les vernis au tampon utiliseront l’une ou l’autre en fonction de la coloration apportée. La gomme laque la plus fréquemment utilisée (décirée ou non), est la « fine orange ». Elle apporte un réchauffement très net au bois. Lorsque je désire apporter le minimum de changement de couleur, j’utilise une gomme laque blanchie.

    La gomme laque apparaît en occident dès le XVII ème siècle, sous forme d’objets fini, bien que certains auteurs pensent qu’elle était déjà connue bien avant.

    Mais c’est surtout au XIX ème siècle que son utilisation au tampon connaît son apogée. Jusqu’au milieu du XX ème siècle, les ateliers du faubourg Saint Antoine à Paris perpétueront la tradition de ce vernis. Le coût extrêmement élevé d’un vernis au tampon fait que celui-ci, sauf exception pour des créations spécifiques ne soit plus utilisé qu’en restauration de mobilier.

    Les meubles anciens (du XXVIII ème notamment), nous sont souvent parvenus vernis au tampon. Il est vraisemblable qu’il ne s’agit pas de la finition d’origine, qui n’avait pas cours à cette époque. On utilisait alors des cires ou encore des vernis « Martin » – du nom des frères Martin qui ont mis ce vernis au point au début du XVIII ème, afin d’imiter les laques de Chine.Ces vernis Martin sont à base de résine de copal (résine fossile), mais la formule exacte s’est perdue.

    Tous les stagiaires en finition réalisent un vernis au tampon, et je dois dire qu’ils s’en sortent très bien

    Nous étudions le vernis traditionnel : bouche porage à la ponce, gomme laque, et éclaicissage à l’alcool, mais aussi le « tampon anglais », qui est plus facile de mise en œuvre (le vernis comporte déjà un « lubrifiant » qui facilite l’application). Certains puristes ne veulent pas en entendre parler, alors que certains artisans en raffolent. Mais ce qui compte est de « dominer » les deux techniques.

     

                                                                                    12


     Leave a reply