• Livre : « L’ébénisterie – précis techniques » François Germond

    Encore un livre d’exception que tout ébéniste se doit de connaître ou de posséder dans sa bibliothèque.

    Je dispose d’une édition de 2000, alors imprimée par Dessain et Tolra.


    precis-technique-ebenisterie

    Le format en est inhabituel : 21 x 15 cm : un A5. C’est je pense voulu, car ce livre se présente et dans sa forme et dans son fond comme un carnet de notes d’atelier.
    C’est un peu comme si l’on avait découvert les carnets personnels d’un compagnon ébéniste.
    Tous les sujets sont abordés : un historique de la profession, l’affûtage des outils, le bois (défauts, débit, séchage …), la conception du meuble, le placage, les finitions, les assemblages, les tiroirs …

    Le seul « petit » reproche que je pourrai faire est que comme la structure est celle de notes personnelles, le livre est un peu « désorganisé », et il faut parfois farfouiller pour trouver les renseignements. Ceci dit, dans mon cas, comme je me réfère souvent à cet ouvrage (comme à tous ceux de F. Germond), j’ai fini pas le connaître par coeur.
    Et ce qui passe pour un inconvénient apparaît alors comme ce qui fait le charme du livre.
    Ce livre ne traite pas des techniques de réalisation à proprement parler – que ce soit en manuel ou sur machine. Nous verrons qu’il existe pour cela d’autres ouvrages spécialisés. Toutefois, certaines procédures sont parfois détaillées. On aura également un regard écologiquement critique sur certaines formules de finition (utilisant du plomb, ou des produits corrosifs ou potentiellement toxiques – là encore, il faut sans doute considérer ces recettes comme issues d’une tradition assez ancienne, et pas toujours au fait de la dangerosité des produits mis en oeuvre).

    Je ne pense pas que l’on puisse encore le trouver sous cette édition (en neuf, bien sûr). Je l’avais payé une bouchée de pain, comparée à l’utilité de l’ouvrage.

    Il est possible maintenant de le trouver réédité par les éditions VIAL, bien évidemment de très haute volée qualitative, et avec un prix à l’encan.

    Mais, quand on aime … vous connaissez la suite.